Een Faar vun Ueleg bis 380 Euro am 10 Joer?

Dësen Artikel mat Äre Frënn verbannen:

PARIS (Reuters) - Ee Fass vun Ueleg konnt d'380 Dollar zéng Joer zënter bal aacht Kéier méi wéi 8 Auer méi maachen, wéi d'Investitiounsbank Ixis-CIB an enger Studie publizéiert de Méindeg.

« Par analogie avec les chocs pétroliers des années 1970, il ne nous semble pas déraisonnable de prévoir un prix de 380 dollars le baril pour le pétrole en 2015 », écrivent les auteurs de cette étude, les économistes Patrick Artus et Moncef Kaabi.

Ils jugent au contraire « très conservatrices » et « totalement déraisonnables » les hypothèses selon lesquelles le prix du baril de brut, qui oscille aujourd’hui autour de 50 dollars, pourrait revenir entre 30 et 40 dollars dans les dix ans à venir.

Momentan bleift den Weltölverbrauch (84,3 Millioune Barrel pro Dag) ënner de maximal bekannten Produktiounsfäegkeeten (87 million bpd).



Extrapolating aktuell Trends an global Ueleg Konsum, Finanzberoder vun Ixis-CIB gleewen, datt et zu ronderëm 108 2015 Milliounen bpd ginn a wäert héich wéi 8% vun Produktioun Muecht um 100 Milliounen bpd geschat.

Laut hinne si verschidde Faktoren dës Evolutioun erkläert:

- e klenge Produktivitéitskapaz vu sougenannte Verännerung vun neie Ölreserven;

- d'Luucht vum Ueleg Konsum méi séier wéi dat vum Weltlecht BIP, besonnesch mat der Perspektive vun enger erheblecher Zuelerhéijung vu China;

- déi relativ lues Entwécklung vun alternativen Energiequellen.

« A l’horizon de dix ans, on peut considérer que les énergies substituables aux combustibles fossiles (retour du nucléaire, hydrogène …) ne se seront pas beaucoup développées », écrivent Patrick Artus et Moncef Kaabi. « Le monde dépendra donc encore des formes usuelles de ressources en énergie. »

Econometric Berechnungen si verwarnen, wäert der scho vun Nofro fir Ueleg Verglach mat Ueleg Präisser am Héich Ufuerderunge: eng Erhéijung vun 25% vum Brutto Präisser géif nëmmen 1% Reduktioun Nofro.

« Pour réduire de 8% en 2015 la demande mondiale de pétrole, il faudrait donc, de 2005 à 2015, une multiplication par 6,9 du prix réel du pétrole », ajoutent-ils. Ce qui donne, en tenant compte d’une inflation annuelle de 2,5% aux Etats-Unis, « un prix nominal du pétrole de 380 dollars par baril en 2015 ».

Source: Reuters


Facebook Kommentaren

Hannerlooss eng Bemierkung

Är E-Mail-Adress gëtt net publizéiert ginn. Néideg Felder sinn markéiert *