Bioethanol: Flex Fuel Technology

Dësen Artikel mat Äre Frënn verbannen:

Le « bi-combustible », : le Bresil défend le bioéthanol.

L’envolée des prix du baril de pétrole change le comportement des consommateurs brésiliens qui cherchent des alternatives à la voiture à essence et optent de plus en plus pour les véhicules « bi-combustible » (essence/alcool).

En septembre, une voiture sur trois commercialisées au Brésil (32%) était déjà bi-combustible ou « flex fuel », contre 4,3% seulement en 2002, a indiqué l’association des fabricants de voitures (Anfavea).

Dës nei Technik erlaabt engem Gefier nëmmen op tanken ze lafen, nëmmen mat Alkohol (Ethanol, engem biofuel aus Zocker cane-baséiert), oder eng Mëschung vun deenen zwee.

Renault ass den véierte Automobilist fir de Flex Brennstoffabenteur, d'méi clevere Technologie ze probéieren, seng Modeller nom Wolkswagen (am März 2003), General Motors (Juni 2003) a Fiat dëst Joer auszereechen. D'Peugeot-Citroën PSA Grupp versprécht d'2005 Dance.

Renault vient de présenter sa « Clio Hi-Flex » au salon de l’automobile de Sao Paulo.

« Le client trouve une liberté qu’il n’avait pas. En fonction du prix à la pompe, le client peut choisir n’importe quelle proportion essence-alcool. Le software de la voiture adapte le mélange au moteur », a déclaré le directeur de produits de l’entreprise, Alain Tissier.

« Renault a tardé un peu plus parce qu’il n’avait jamais fait de motorisation à alcool mais aujourd’hui sa technologie flex fuel est 100% Renault », a-t-il ajouté.

Selon lui, comme l’alcool présente des « caractéristiques chimiques agressives », les durits en caoutchouc, par exemple, ont été renforcées .

« Il n’y a donc pas de problème de durabilité et le client utilise l’essence ou l’alcool en fonction des variations de prix. Cela a un effet immédiat sur son portefeuille. La facture d’un plein d’essence est de 300 reais (94 euros) et de 180 pour le flex fuel (56 euros) ».



Le Brésil peut maintenant, selon M. Tissier exporter de la technologie, des voitures et de l’éthanol ce qui représente « une nouvelle donnée de la matrice énergétique durable et renouvelable du Brésil ».

Laut Anfavea gouf dëst Joer 218.320 Bi-Brennstoffer Autoen am Land produzéiert an 35.497 fir Alkohol. Am 2005, eng halleft Millioun Flex Brennstoffer Autoen, all Marken kombinéiert, wäerte am Land verkaaft ginn.

Zënter der Verëffentlechung vun Dual-Buelautoen ass den Deel vun Alkohol-nëmme Autoen, wat 5,1% am Januar 2003 vum Gesamtiwwerverkaaf vun Brasilien ass, op 24,4% am Abrëll 2004.

Dëst ass nach ëmmer ganz kleng wéi d'1980 Joer, wou 90% vun Autoe produzéiert ginn an Alkohol produzéiert goufen. Mä zu deem Zäit hunn d'Produzenten d'Zuckerkee fir Zuckerproduktioun fir den Export ze benotzen, wat d'Versuergungskris verursaacht.

Elo, mat dësem flexiblen System, leet de Benotzer net méi vum Feeler vun engem oder dem anere Brennstoff, d'Automobilisten wetten, virun allem well et och d'Alternativ vu Gas gëtt.

« Nous sommes au début de la fin de l’ère du pétrole », résume Roslaino Fernandes, vice-président de l’association latino-américaine de gaz.

Brasilien ass déi zweetgréisste Flotte vun den Autos mat Naturgas (NGV), mat 770.000 Fahrzeuge, hannert Argentinien déi 1,2 Milliounen (13% vun der Flott) huet. D'Wirtschaft ass no bei 60% am Verglach zu Benzin, sou de Francisco Barros, Manager vum Ipiranga Gaspedal.

Am September huet d'Ëmstellung vum Benzinmotor zu Gasmotor eropgebaut duerch 15% an Brasilien an 52% am Rio, laut dem brasilianesche Petroleum-Institut. Zu Rio, 80% vun der Flott vun der 35.000 Taxis lafen op Gas schon, laut der Taxis union.

Obwuel déi aktuell CNG-Flotte fir 3,3% vun der totaler Flott representéiert ass, sinn d'Prognosen datt 1,7 Milliounen Autoen am 2009 op d'mannst ëm d'7% vun totalem Auto erreechen ginn.


Facebook Kommentaren

Hannerlooss eng Bemierkung

Är E-Mail-Adress gëtt net publizéiert ginn. Néideg Felder sinn markéiert *